Cultiver

Comment jardiner son houblon ?

Le houblon est une plante grimpante poussant assez facilement (certains diraient comme du lierre). Son entretien est simple, il convient de veiller à son bon développement et à le tailler ou le guider pour qu’il en impose sur les façades! Le houblon fleurit en septembre avec des fleurs blanches, jaunes ou mauves suivant les variétés. Pour son emplacement, il doit être planté en pleine terre.

 

Le rhizome de houblon

Le rhizome de houblon ressemble à une grosse racine avec un nœud d’où sortent des jets et entouré de petites racines. Le rhizome est un espace de stockage des nutriments nécessaires à l’épanouissement de la plante. Ce rhizome va se développer progressivement et chaque année prendre de l’ampleur. Les rhizomes fournis sont donc issus d’une plante dont une partie du rhizome a été découpé afin de le dédoubler. Aves les nutriments, le rhizome est en capacité de reprendre ensuite par lui-même. Il est donc essentiel de lui offrir un espace suffisant pour qu’il se développe mais veiller, chaque année à ce qu’il ne s’étende pas jusqu’à ce que le système racinaire soit impossible à contrôler.

Rhizome-Légende

Lors de la livraison du rhizome, il convient de le planter le plus vite possible, avant qu’il ne sèche et perde la vigueur qui lui permettra de repartir. Vous pouvez l’emballer dans un papier journal humidifié pour le conserver quelques heures ou jours.

Planter son rhizome

Pour la plantation, le rhizome a besoin d’un bon emplacement où son système racinaire pourra renforcer la plante. Plusieurs options sont possibles.

En pot, l’avantage de la méthode sera de pouvoir contrôler facilement la croissance du rhizome puisqu’il ne pourra pas s’échapper ! Mais pour que le houblon puisse s’épanouir, il lui faudra suffisamment de place. Compter au moins 40 cm de profondeur pour le pot. L’apport de compost dans la terre permettra de l’enrichir et des apports réguliers seront nécessaires pour nourrir la plante. Attention toutefois à ne pas avoir une majorité de compost, ce qui risquerait de brûler le rhizome. Verser dans le pot un mélange compost terre sur environ 30cm puis poser le rhizome et recouvrir de terre sur 5cm, sans tasser. Arroser abondamment ensuite en vérifiant que l’eau s’écoule bien et qu’elle ne stagne pas en surface ce qui ferait pourrir le rhizome.

Culture Pot-Légende

Si vous avez la chance d’avoir une fosse avec de la terre creusée par l’opération « verdissons nos murs », vérifiez que la profondeur soit suffisante pour que le houblon pousse. Creuser de 30 cm et mélanger le compost à la terre récupérée puis remettez le mélange terre-compost sur 25 à 30 cm. Pour les 5 derniers centimètres, déposer le rhizome et recouvrer de terre sur 5 cm sans tasser. Arroser abondamment ensuite en vérifiant que l’eau s’écoule bien et qu’elle ne stagne pas en surface ce qui ferait pourrir le rhizome.

En pleine terre, même opération, creusez un trou de 30cm et mélanger du compost à la terre récupérée puis remplissez le trou jusqu’à laisser 5 cm, poser le rhizome, recouvrir de 5cm de terre sans tasser puis arroser abondamment en veillant à ce que le terrain soit bien drainé et que l’eau s’infiltre sans stagner en surface.

Culture terre 1-Légende

Culture terre 2-Légende

La croissance du houblon.

Suite à la plantation, le houblon va développer son système racinaire et, avec les jets (qui sont d’ailleurs comestibles), vont venir les premières pousses de la plante entre 15 jours et 3 semaines après la plantation. Pour le voir apparaitre, regardez si vous voyez un gros bourgeon vert-violet qui semble poser sur le sol : c’est votre houblon qui vient de voir le jour !

13255910_10153659141346239_1416971319338554539_n

A partir de cette date, la croissance va débuter, d’abord doucement en prenant 3 cm la première semaine, il mesurera 10 cm la troisième semaine et commencera à faire de petites feuilles puis il attendra rapidement 1 mètre le mois suivant si le temps s’y prête sans trop de refroidissement. Pendant toute la période de la croissance, veillez à bien arroser la plante (mieux vaut un peu tous les jours, qu’une fois par semaine si le temps est sec).

13043448_10154864720943228_1478816072966227280_n

Les prédateurs du houblon

Il existe, après un an d’expérience en la matière, 3 types de prédateurs pour le houblon : les humains, les félins et les gastéropodes. Il existe ensuite un autre parasite : la fourmis éleveuse de pucerons et son élevage qui peuvent altérer les cônes.

Pour les humains, cela concerne surtout les houblons en façades qui ne sont pas à l’abri d’un geste non expliqué de « déplantage en règle », à coup de pieds ou directement à la main. Dans ce cas, l’humain devrait être puni sévèrement en étant interdit de bière (même sans alcool) jusqu’à la fin de sa vie.

Pour les félins, animaux mesquins, ils agissent uniquement pour faire enrager le propriétaire de la maison voisine et jeter de l’huile sur le feu des relations de voisinage. Il ira simplement faire sa litière sur le rhizome en prenant soin de bien le déterrer. Certains membres de Tous Houblon suspecte également les vils félins de venir dévorer le bourgeon de houblon à peine sorti de terre pour améliorer leur flore intestinale. Une solution pour ce genre de cas : un grillage à lapin autour du pied pendant les premières semaines de croissance.

13332930_1698926893706649_7075586914634992543_n

Cas classique de la « sieste du chat » qui peut mettre à mal un jeune pied de houblon. L’une des deux techniques de prédation avec celle de la « litière »

Pour les escargots et les limaces, ils viendront profiter des jeunes pousses pour se régaler. Dans ce cas, la solution pour s’en sortir est au choix : enlever 3 fois par jour tout gastéropode s’approchant du houblon, mettre un verre de vieille bière pour que les escargots et limaces viennent s’encanailler dedans jusqu’au coma éthylique et, 3ème solution que l’auteur a privilégié : les laisser dévorer des feuilles, en espérant que le pied résistera aux attaques.

Pour la fourmis, le bonheur est dans le houblon puisqu’elle peut profiter de son élevage de pucerons pour des rendements de sèves extraordinaires. Mais c’est sans compter sur le houblonnier qui sait aussi trouver des alliés pour sa propre agriculture : Il fait appel aux coccinelles (enfin, surtout leur larves) qui vont faire un festin de pucerons! Seule condition, empêcher les fourmis de monter sur le pied pour que les larves puissent faire leur travail de sape en toute tranquillité.

Embellissez votre façade !

Avec votre houblon, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination en devenant sculpteur végétal! Le houblon pousse vers le haut en s’enroulant dans le sens des aiguilles d’une montre. S’il trouve un tuteur, il s’y agrippera grâce aux petits poils sur sa tige et filera vers le haut. Pour le sculpter, il convient donc de lui offrir le meilleur tuteur possible, sachant qu’il pourra grimper jusqu’à 5 mètres de haut!

Plusieurs solutions sont possibles pour accompagner la croissance du pied : le laisser grimper contre une échelle (dans ce cas, vous pourrez le guider pour qu’il serpente le long de l’échelle), le faire pousser pour qu’il recouvre la véranda ou encore le laisser aller vers le haut en façade.

Voici une solution pour la façade. Une fois votre rhizome planté, préparez la façade en y installant un câble (câble en acier, chez Leroy Merlin) de 3 à 5 mètres de haut et un système d’attaches (par exemple des manchons, chez Leroy Merlin) . Tout en haut, vous pouvez installer un piton, puis une équerre (10cm) afin de laisser suffisamment de place au houblon pour qu’il puisse se développer librement sur le câble.

Façade-Légende

Le houblon s’agrippera au câble et vous n’aurez plus qu’à l’arroser et le regarder grandir, les feuilles et les tiges s’épanouiront et de densifieront au fur et à mesure de la saison.

Progressivement, de petites tiges commenceront à pousser sur les côtés de la grande tige principale. Laissez-les libres ou faites les agripper à la tige principale si elles sont trop grandes, c’est sur ces tiges que les fleurs apparaitront.

derivations

Exemple de petites tiges secondaires sur la tige principale

 

Quelques exemples chez nos houblonniers :

13509131_10154231826848396_7873227367595121419_n

La technique de la mezzanine chez Lulu

13265971_10209554751000714_1853582409491947073_n

Pour Morgan, opération verdissons l’escalier

13346537_1131400993588869_5435512687217596228_n

Virage à droite chez Thomas

944698_10154197712798399_1752569802556945646_n

Câble en façade chez Lou

madagascar 16 et 18_juillet 2016

Jolie parterre et son houblon chez Elena

IMG_3575

L’échelle à houblon de Rein pour la cité Émile

L’entretien du houblon

Comme indiqué précédemment, le houblon demande de l’eau régulièrement. Lorsque la période estivale s’installe, pensez à l’arroser un petit peu tous les jours ou tous les deux jours.

Pour lutter contre les maladies comme le mildiou, vous pouvez, entre la base du pied et le premier mètre, retirer les feuilles du houblon afin que les maladies du sol ne puissent pas infecter les feuilles les plus hautes.

La floraison et l’apparition des cônes

Elle intervient à la mi-juillet, avec de petits épis d’1cm de long. Le mieux est de vous laisser observer le résultat en photo !

13754635_1156940034368298_531063867096118085_n

Les cônes vont progressivement se dessiner avec des petits filins à partir d’août. Ce sont ces cônes qui se développeront et seront récoltés en septembre. L’été permet aussi de savoir si son pied est mâle ou femelle. Pour la récolte, seuls les pieds femelles seront intéressants et développeront des cônes. Les pieds mâles produisent quand à eux des grappes.

plants femelles

Pied femelle : les cônes en formation en août

plants mâles

Pied mâle : la grappe caractéristique apparaît en août

 La récolte

Après la floraison et l’apparition des cônes, il faut encore patienter pour que le cône se développe mais la récolte approche déjà à grand pas! Comment savoir que votre cône est prêt. D’aspect, le cône se développe jusqu’à 2 à 3 cm de longueur. Vous pouvez tester sa maturité en le touchant. Progressivement, le cône passera d’un touché végétal à un toucher « feuille de cigarette ». Lorsque vous pensez que les cônes sont prêts, vous pouvez faire un test en récupérant un cône. Si des petits poussières jaunes sont visibles à l’intérieur du cône et si l’odeur de houblon ressemble au parfum d’une bonne bière, c’est que le houblon est prêt!

Pour récolter les cônes, il faut veiller à le faire par temps sec et si possible, qu’il n’ait pas plus les 48 heures précédant la récolte. Ramasser les cônes qui vous paraissent les plus beaux et si votre pied n’offre pas le même niveau de maturité sur l’ensemble des branches, laissez les autres cônes une semaine de plus.

Le séchage

Le houblon cueilli ne doit pas prendre la lumière au risque de perdre son arôme. Après la récolte, il convient de la faire sécher dans une pièce sans humidité, ventilé et sans lumière. Les cônes pourront être posés sur une grille ou du papier journal sans se superposer les uns aux autres. Au bout de 48 à 72 heures, rassemblez vos cônes dans des sacs congélation, enlever le maximum d’air, refermez et congelez les houblons. Ils pourront se conserver pendant 6 mois.

Retrouvez quelques conseils pour planter le rhizome sur le document remis aux houblonniers lors de la réception de la commande.